Témoignages


Afin de respecter une totale confidentialité de chacun(e), et qu’on ne puisse attribuer à personne en particulier telle ou telle chose, nous n’avons mis aucun nom.  Bonne lecture à chacun(e).

L’équipe ENV


ENV m’a permis :

- De mieux accepter mes enfants, ma famille, tels qu’ils sont.

- De mieux m’aimer

- De me remettre en question par rapport à « mes vieux démons »

- De comprendre comment fonctionne l’être humain et de me connaître beaucoup mieux.

- De changer, dans le sens où avant je ressassais toujours mon passé, cela me faisait du mal, me donnait de mauvaises relations avec les autres et je les jugeais toujours. Maintenant, Dieu a mis sa paix sur mon passé, du coup je n’y pense plus sans arrêt et je suis devenue agréable avec mes proches, je ne les juge plus.


ENV m’a permis :

- De vivre et de voir Dieu d’une façon que je n’aurais jamais imaginé (totale confiance en Lui, pouvoir tout lui dire et lui confier. Je n’ai pas peur d’aller vers lui quand je me suis éloigné de Lui)

- De réaliser combien j’avais besoin d’être pardonné par Dieu et de pardonner vraiment à ceux qui m’ont fait du mal.

- D’avoir de meilleures relations avec tout le monde.

- D’avoir de meilleures relations avec les différentes églises chrétiennes (avant j’étais farouchement anti-religieux et même anti-spirituel)

- D’avoir de la compassion pour les êtres blessés par la vie (ce que je n’avais pas avant)

- De me découvrir une passion pour les âmes

- D'être libérée de pensées-prisons en éclaircissant beaucoup de choses confuses en moi, de prendre conscience que j'avais besoin de changer dans mon attitude vis à vis des autres et de ma perception de moi-même vis à vis de Dieu.

- De comprendre et d’activer ce qu’est prendre une position qui porte la Vie et de la garder, en travaillant 
« main dans la main » et « cœur à cœur » avec Dieu, avec des allié(e)s chrétiens sans jugement et sans complaisance, surtout lorsque je traverse des circonstances désagréables.


ENV m’a permis :

- De m’exprimer comme jamais je ne me suis exprimée : je me suis senti(e) tellement en confiance et pas jugée du tout, que j’ai pu partager des choses que je n’avais jamais dites à personne. Cela m’a vraiment libérée et pacifiée. Après, j’ai vu que cela commençait à changer mes relations avec les autres, comme mon appréciation de moi-même.

- De me laisser renouveler « des pieds à la tête » corps-âme-esprit.

- De sentir la présence bienveillante de Dieu tout au long de mes journées.

- D’avoir de plus en plus de goût à être en union avec Dieu, de m’éclairer sur beaucoup de choses que j’avais complètement laissé de côté dans ma vie, qui étaient  pourtant si importantes (par exemple avant je ne m’aimais pas vraiment)

- D’avoir conscience d'avoir un cœur profond, dans lequel je pouvais rencontrer Dieu.

- De me laisser bousculer dans mes pensées toute faites, grâce à l’authenticité, la simplicité, la profondeur 
de tous les témoignages et échanges.


 

ENV m’a permis :

- De mettre des mots précis sur des situations vécues ou observées que je n’avais pas vraiment compris avant.

- De me sentir comblé de la paix et de la joie de Dieu. Cela m’a donné de l’assurance, de la confiance en moi et dans les autres.

- Depuis plusieurs mois, de vivre une vie vraiment nouvelle dans plein de choses (surtout dans mon travail et ma famille : mes parents m’ont dit que j’avais beaucoup changé. Ils étaient étonnés de « la pêche » et de la paix que j’avais, alors qu’avant j’étais souvent triste, négatif, agressif et résigné)


ENV m’a permis :

- De ne plus « partir au quart de tour » dans mes excès de colère qui ne débouchaient sur rien. Maintenant, quand je sens ma colère monter, je prend « du recul », je ne décide rien, j’offre à Dieu ma colère et j’attends qu’il me calme. Après, je me sens comme protégée et capable d’affronter la réalité (même et surtout quand elle est désagréable et m’a fait peur ou du mal)

- De ne plus attendre, ni tout des autres ni tout de Dieu : maintenant je sais que j’ai besoin de recevoir des ressources de Dieu, et ensuite que je dois les mettre en œuvre, lui avec moi. Je me suis aperçu que c’était beaucoup plus efficace et moins stressant que quand j’essayais de contrôler un maximum de choses sans Lui.

- De tenir compte de Dieu dans tous les domaines de ma vie (avant je ne cherchais pas à l’impliquer dans certains de ceux-ci )

- De laisser inonder le désert de mon âme par le souffle régénérateur et guérissant de l’Esprit de Dieu. C’est si nouveau pour moi ! mais c’est si bon !

- De comprendre que quand je fais un pas, Dieu en fait mille pour moi !

- De comprendre que Dieu ne nous imposera jamais son Tout-Amour et qu’il nous veut libres-participant(e)s à sa Vie d’abondance et de don.

- D’apprendre à ne pas me décourager dans les épreuves, à ne pas « baisser les bras », à réclamer à Dieu qu’il me donne chaque jour patience et persévérance (avant, dès que je rencontrais des difficultés, je les fuyais, me réfugiant dans le rêve et dans des plaisirs devenus obsessionnels et aliénants).

- De ne plus tout attendre de moi-même et surtout des autres (avant j’essayais de tout contrôler par moi-même 
et surtout je contrôlais les autres).

 

 

ENV m'a permis :

- D’éclaircir mes pensées, mes sentiments et mes désirs : je n’avais jamais pris conscience avant, de 4 ou 5 pensées-prison et de 3 ou 4 sentiments-prison qui ont « pourri » ma vie et celle de mes proches !

Dieu les a remplacés par des pensées, des sentiments et des désirs qui portent la Vie, qui me font beaucoup de bien. Ils me donnent une paix que jamais je n’ai connue avant.

- D’accueillir ce torrent vivifiant, de laisser rafraîchir tout mon être et toute ma vie si encombrée et si confuse.

- De découvrir ce qu’est un partenariat avec Dieu pour reconsidérer avec lui ma vie.
- De découvrir comment on peut vraiment plonger dans les profondeurs de sa Joie, de sa Paix, de son Amour, alors que je consommais jusqu’à présent beaucoup de contrefaçons d’amour qui « me laissaient sur ma faim ».


ENV m’a permis :

- D’apprendre à désactiver avec Dieu et des allié(e)s de confiance, des pensées-prison, des sentiments-prison 
ou des désirs-prison (avant j’en ignorais totalement l’existence, mais cela ravageait ma vie et celles de mes proches. C’était comme « un cercle vicieux »).

J’ai bien aimé le terme « l’enfer-me-ment », c’est bien cela que je vivais ! Cela produisait en moi de la haine, de l'amertume, de la tristesse et du désespoir. J’étais sans cesse en train de « brasser » les souvenirs destructeurs 
de mon passé.

-  De comprendre qui j’étais vraiment (avant je croyais être ceci ou cela, mais je sais maintenant que cela n’était pas vraiment juste. J’ai découvert ce que j’étais réellement, plus en profondeur). Cela m’a permis de me réconcilier avec ma féminité que j’avais vraiment rejetée.


ENV m’a permis :

- De sortir de mes plaintes de victime quasi-permanentes : « Dieu n’en à rien à faire de moi ! J’ai envie de tout larguer ! Je n’arriverais jamais à rien dans ma vie ! La vie ne vaut pas le coup ! Calimero quoi !

- De choisir chaque matin l’Esprit-Souffle de Vie pour ma journée.

- D’accepter que je suis une femme absolument bien-aimée de Dieu (quand je l’ai dit avec ma bouche la première fois, ça m’a fait « trop bizarre ». Maintenant je m’y suis habituée, je n’arrive plus à dire que… je ne suis pas 
bien-aimée de Dieu, ou bien je suis une grosse nulle, cela ne colle plus !)

- J’ai été tellement brisée, y compris dans ma sexualité, depuis toute petite, que je me considérais jusqu’à présent,  comme un objet sexuel, mais pas du tout comme une créature merveilleuse aimée de Dieu.

Alors je me suis mis à faire un peu n’importe quoi de ma vie et de mon corps. J’avais le dégoût de moi et en même temps je ne pouvais plus sortir de cette façon de vivre. Durant le parcours ENV, j’ai pu m’asseoir pour la première fois à côté d’un homme sans le mépriser ou sans que cela se finisse en coucherie.

 - Depuis quelques mois, j’ai commencé à prendre du goût à des nouvelles relations et à des façons de vivre 
très différentes (même avec Dieu, que j’ai vraiment découvert, pas du tout comme je l’avais imaginé, car je pensais qu’il m’avait vraiment laissé tomber). Cela m’a fait tellement du bien que j’ai envie de continuer dans ce sens là, parce que je vois que cela porte vraiment beaucoup de Vie. Cela m’a aussi donné envie de reprendre des études dans le domaine social.